ETADAM' A MOI

22 février 2011

SHADOW

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 13:45 - MAIS NAN...J'RIGOLE !! - Commentaires [0]

21 février 2011

L'ÂGE DES AUTRES

 

IL me semble qu’ils fabriquent des escaliers plus durs qu’autrefois. Les marches sont plus hautes, il y en a davantage. En tout cas, il est plus difficile de monter deux marches à la fois. Aujourd’hui, je ne peux en prendre qu’une seule.

A noter aussi les petits caractères d’imprimerie qu’ils utilisent maintenant. Les journaux s’éloignent de plus en plus de moi quand je les lis : je dois loucher pour y parvenir. L’autre jour, il m’a presque fallu sortir de la cabine téléphonique pour lire les chiffres inscrits sur les fentes à sous. Il est ridicule de suggérer qu’une personne de mon âge ait besoin de lunettes, mais la seule autre façon pour moi de savoir les nouvelles est de me les faire lire à haute voix – ce qui ne me satisfait guère, car de nos jours les gens parlent si bas que je ne les entends pas très bien.

Tout est plus éloigné. La distance de ma maison à la gare a doublé, et ils ont ajouté une colline que je n’avais jamais remarquée avant. En outre, les trains partent plus tôt. J’ai perdu l’habitude de courir pour les attraper, étant donné qu’ils démarrent un peu plus tôt quand j’arrive.

Ils ne prennent pas non plus la même étoffe pour les costumes. Tous mes costumes ont tendance à rétrécir, surtout à la taille. Leurs lacets de chaussures aussi sont plus difficiles à atteindre.

Le temps même change. Il fait froid l’hiver, les étés sont plus chauds. Je voyagerais, si cela n’était pas aussi loin. Laattention_aux_vieux__1_neige  est plus lourde quand j’essaie de la déblayer. Les courants d’air sont plus forts. Cela doit venir de la façon dont ils fabriquent les fenêtres aujourd’hui.

Les gens sont plus jeunes qu’ils n’étaient quand j’avais leur âge. Je suis allé récemment à une réunion d’anciens de mon université, et j’ai été choqué de voir quels bébés ils admettent comme étudiants. Il faut reconnaître qu’ils ont l’air plus poli que nous ne l’étions ; plusieurs d’entre eux m’ont appelé « monsieur » ; il y en a un qui s’est offert à m’aider pour traverser la rue. Phénomène parallèle : les gens de mon âge sont plus vieux que moi. Je me rends bien compte que ma génération approche de ce que l’on est convenu d’appeler un certain âge, mais est-ce une raison pour que mes camarades de classe avancent en trébuchant dans un état de sénilité avancée ? Au bar de l’université, ce soir-là, j’ai rencontré un camarade.

Il avait tellement changé qu’il ne pas reconnu.

« tu as un peu grossi, Georges, ai-je remarqué.

-        C’est la nourriture actuelle, répondit Georges. Elle fait engraisser.

-        Il y a combien de temps que nous ne nous sommes pas vu, Georges ? ça doit faire plusieurs années…

-        Je crois que la dernière fois c’était après les élections, dit Georges.

-        Quelles élections ? »

Georges réfléchit un moment.

« Celles de Coolidge », dit-il.

Je demandai deux autres whiskies.

« As-tu remarqué, dis-je, que ces Martinis sont beaucoup moins forts qu’ils n’étaient ?

-        Ah ! ce n’est plus comme au bon vieux temps de la prohibition, me répondit Georges. Tu te rappelles quand nous commandions très fort de la fleur d’oranger pour boire en douce deux bonnes fines ? Ah !

-        Mais dis donc…Je me rappelle aussi que tu étais un fameux avaleur de pâtisseries, Georges ! Tu y tâtes toujours ?

-        Non je suis trop gras…La nourriture actuelle est trop riche.

-        Je sais, tu viens de me le dire il y a un instant…

-        J’ai dit ça ?

-        Que dirais-tu d’un autre whiskies ? Tu as remarqué qu’ils ne sont pas aussi forts qu’autrefois ?

-        Dis donc…Tu me l’as déjà dit…

-        Ah !… »

Ce matin en me rasant, je pensais à ce pauvre vieux Georges. Je m’arrêtai un moment et regardai mon image dans la glace.

Ils ne font plus les même miroirs qu’autrefois. 

 

COREY FORD

Essayiste, auteur dramatique, journaliste, colonel de l’U.S.

Air Force pendant la guerre, COREY Ford, né à New York

en 1902, excelle dans la peinture de la vie courante et la

satire de la vie sociale.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 19:06 - ET TADAM' - Commentaires [1]

13 février 2011

L'HEURE EST GRAVE !!

 

     Un grand mystère qui me pourrit la vie depuis des années ... et encore, si j'étais seule au monde face à ce terrible problème, mais non, nous sommes des milliers, voire peut-être des millions ... ça fait peur !!!

     Il existe, de part le monde, de grands mystères irrésolus Stonehenge, le Triangle des Bermudes, les Crop-Circles, Roswell, mais les grands savants de ce monde se sont-ils penchés sur le mystère des chaussettes orphelines après être passées dans le lave-linge ?

affiche_1

     Oui, toi qui me lis, tu es concernée aussi, hein ? Avoue que toi aussi tu t'es retrouvée avec une seule chaussette après un lavage ... et pas qu'une seule fois, hein ? mais sache que tu n'es plus seule ...

     Je me pose quand même une multitude de questions au sujet de ces chaussettes orphelines :

     Alors, que devient donc la chaussette disparue dès que le programme de lavage est terminé ?  J'ai pourtant très peu d'ouverture chez moi et je ne la vois pas franchir le seuil de ma porte, que j'ai fermée à double tour d'ailleurs ... à moins qu'elle ne se glisse sous la porte ... évidemment, sa forme plate peut l'aider. Mais alors, où va-t-elle ?

     J'ai bien pensé à prendre en photo celle qui reste et poser des avis de recherche chez les commerçants du coin, mais quand j'en ai informé ma boulangère, histoire qu'elle pose une affichette près de sa caisse, elle à éclaté de rire : depuis, je la soupçonne un peu, et puis, souvenez vous que c'est elle qui me persécute avec ses pains au chocolat. A mon avis, elle est dans le coup ... (si vous ne savez pas de quoi il est question, cliquez ICI)

     A moins qu'il existe un Sérial-Kidnappeur de Chaussette orpheline, fiché au grand banditisme, mais insaisissable par le FBI !!!

     Ont-elles le temps d'avoir été lavées avant de disparaitre ? Rien que d'y penser, j'en frémis ... ça fait peur ces milliers de chaussettes sales lâchées, sales, dans la nature ... quoique, à vue de nez, on pourrait les retrouver. Non alors, elles sont propres !!!

     Dois-je mettre une caméra miniature dans ma Vizirette ?

Tout comme moi, vous devez stocker vos chaussettes restantes dans un coin, au cas où, mais au bout de quelques mois, vous vous résignez, la mort dans l'âme à les jeter, mais une fois à la poubelle qui vous dit que les autres ne vont pas réapparaitre toute seules ?

     Ou alors, existe-il des machines mangeuses de chaussette unique ? sont-elles des phagocyteuses-chaussettales ? Stéphen King avait peut-être raison, allons-nous être massacré par notre électro-ménager ?

     Faut-il autopsier cette machine cannibale ? et si, Ô comble de l'horreur, nous y découvrions des restes informes autres que des chaussettes ?

     L'heure est grave et j'en appelle à tous les scientifiques du monde entier. Il faut organiser un test à l'échelon international et réunir, par exemple, un panel de 200 personnes, de toute origine, tout sexe et tout âge confondus. Chacun ayant produit un certificat médical  parfait, et que tous ces cobayes, sous contrôle d’huissiers fassent le test du lavage de paires de chaussettes et que les résultats soient publiés dans la presse scientifique internationale.

     En attendant, une association d’entre-aide s’est crée dans toutes nos villes. Réunissons nos orphelines, faisons des heureuses et pour celles qui ne trouveraient pas preneurs, elles pourront être recyclées, tout en douceur, en chiffon à poussières. N’ayons plus peur, et luttons ENSEMBLE contre ce fléau, à moins … à moins que nous ne soyons pas seuls dans l’univers !!! 

COMAL

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 13:55 - ET TADAM' - Commentaires [4]

12 février 2011

LES ENVAHISSEURS

envahisseurs

"ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé parune nuit sombre, le long d'une route de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée, et par un homme resté trop longtemps sans dormir pour continuer son voyage. Cela a commencé par l'atterrissage d'un engin venu d'une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine. Il sait qu’il doit convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé..."

boggdanof1

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 11:13 - Commentaires [4]
Tags :

02 février 2011

CHUIS MOLLE !!!

Je me fais violence pour écrire ce minuscule billet. En effet, je suis complètement raplapla, j'ai envie de rien et je ne suis même pas fatiguée.

J'ai mille idées en tête pour mon blog, mais à chaque fois, je recule, je reporte, et finalement, je fais rien. C'est pareil pour tout le reste. 

J'ai le moral à zéro, pourtant, tout va bien pour moi et les semaines à venir s'annoncent heureuses, mais bof  ...

J'ai des nuits angoissées, la boule perpétuelle au creux du ventre toute la journée, et je ne suis pas une adepte des cachetons.

Voilà mon état d'âme, mais ça passera !!!

chat_endormi

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 07:51 - ET TADAM' - Commentaires [3]

29 janvier 2011

8 EUROS

Dernièrement, je me suis présentée à un rendez-vous d'embauche afin d'allonger un peu mes heures hebdomadaires. J'arrive devant un des nombreux pavillons cossus qui pullulent dans ma ville et fais connaissance avec la maitresse des lieux. Bien que la maison paraisse immense et hyper poussièreuse, la vieille dame, dans la première demi-heure me parait pas bien compliquée. Puis, soudain, elle me demande mon signe astral. Quand je lui répond que je suis scorpion, elle m'honore d'un grand sourire : aparemment, j'ai marqué mon premier point grâce à ma naissance (merci maman d'avoir poussé au bon moment). A première vue, ça peut paraitre étrange, mais je ne suis nullement choqué puisque quelque fois je bidouille, moi aussi, les sciences dites divinatoires.

Nous continuons à devissez comme 2 nouvelles copines quand je la vois froncer le nez "vous fumez!" me dit-elle. Bien que je nie totalement le fait, elle semble ne pas le croire et me demande, dans l'avenir, d'arrêter mon tabagisme et de me changer quand je viens bosser chez elle ...

QUOI ? elle veut pas que je vienne bosser à poil aussi ...

La moutarde commence sérieusement à me monter aux narines, mais ne dis rien.

Quand arrive la question de mes honoraires, là, elle tique sérieusement. Il est vrai que je suis bien au dessus de la moyenne, mais j'ai d'autres clients qui me paient à ce tarif.

Elle semble donc réfléchir sérieusement et me lance 

- ok, je vous embauche, vous commencez lundi ... et ça me changera du personnel à 8 euros"

J'ai un blanc, je capte pas !!!

- "c'est quoi du personnel à 8 euros"

" "ce sont toutes ces maliennes ... des négresses quoi !!

Ce vieux babouin m'attend peut être encore, et j'espère bien qu'elle va sécher sur place.

languesinge

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 09:15 - ET TADAM' - Commentaires [7]

28 janvier 2011

Elle s'appelle JOY

C'était en avril 2009, notre pote faisait l'acquisition de cette petite femelle python qui s'est prise d'une passion folle pour mon homme. Beaucoup de personne ont cru que cette photo était un montage, il n'en est rien. Deux ans après, JOY a un peu (beaucoup) grossi, mèmère se paye ses 27 petits kilos acquis en se délectant de juteux rats ou lapins.

NB :J'ai une peur bleue des serpents

joy

Voilà Cricri S. c'était ma participation à ton

clic-clac#27


 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 06:00 - LES DEFIS - Commentaires [12]
Tags : ,

15 janvier 2011

UN JOUR ...

Un jour Dieu ordonna

A David de guetter et David Guetta,

A Helene de s'égarer et Helene Segara,

A Thierry de rire et Thierry Henry,

A Rex de sonner et Rexona,

A Mouss de taffer et Mustafa,

A kathy de mourir et Katty Perry,

A Nathalie de dormir depuis elle baye,

A Coca de coller et Coca colla,

Et un jour croco eut de la drogue et depuis crocodile

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 14:46 - Commentaires [4]
Tags :

12 janvier 2011

IL ETAIT UNE FOIS ...

Au plus loin que remonte ses souvenirs, ELLE l'a toujours aimé.

60801483Sa vie n'avait pas vraiment commencé sous les meilleurs auspices. On aurait pu penser que les bonnes cartes  lui avaient  été donné à sa naissance, mais des trois bonnes fées qui se sont penchées sur son berceau, une à dû avoir un hoquet en prononçant son voeu de bonheur.

 

Bien que choyée, aimée par de tendres parents, ELLE a trainé, sa jeunesse durant une tristesse perpétuelle : un être pervers et malfaisant lui a souillé son enfance, il lui a volé ses 4 ans en posant son regard, ses mains et son appendice immonde sur son petit corps d'enfant.

 

Toujours très solitaire, très renfermée, seulement 2 enfants de son âge lui redonnaient le sourire : LUIenfants_saiment_jacques_prevert_L_1 et son frère. Ils ont grandi ensemble, ils se connaissent depuis leur naissance, et leurs rapports ont toujours été fusionnels tout en restant platonique.

Tout petite déjà elle disait à son entourage attendri : 

"peu importe que je sois mariée, que j'ai des enfants ... s'il me demande de le suivre un jour, je le ferais".

Et les années passent, ils grandissent mais leur osmose reste intacte.

Malheureusement, ELLE doit quitter la région, alors ils s'écrivent souvent, et le jour de son permis de conduire, bravant les peurs de sa maman, elle prend sa nouvelle voiture et cours le retrouver.

Souvent ELLE fera le voyage pour passer quelque jours en sa compagnie tout en espérant qu'il se déclare enfin, mais LUI, sans doute intimidé, regarde le bout de ses chaussures: ils n'auront jamais échangé un baiser.

Et puis la vie les sépare : LUI, par accident, devient père et assume son acte, ELLE se retire discrètement.

ELLE de son côté aussi fait sa vie. ELLE a aimé, a pleuré, a souffert et a rit de la vie tout en pensant régulièrement à LUI avec un soupir de nostalgie. ELLE se tenait toutefois au courant du parcours de LUI en téléphonant de temps en temps à sa maman tout en refusant de reprendre contact : il avait sa vie à faire sans ELLE.

Le jour où ELLE apprit qu'il était à nouveau père, ELLE à pensé :

"j'attendrais encore ..."

Plus de 20 ans se sont écoulés doucement et ELLE est à un moment de sa vie ou plus rien ne va vraiment : ELLE vit avec un gentil compagnon, mais elle se l'avoue en secret, ELLE s'ennuie, mais tente de sauver son couple. Le jour de ses 45 ans, ELLE reçoit un coup de téléphone : c'est LUI qui lui souhaite un bon anniversaire. ELLE est tellement surprise que la conversation est plate et silencieuse. ELLE à juste compris qu'il était (enfin) célibataire.

Et soudain, tout va vite, ELLE est prise dans un immense cyclone, ils se téléphonent tous les jours, les conversations se font de plus en plus tendres, de plus en plus sensuelles.

ELLE n'y tient plus, ELLE court le retrouver laissant son pauvre compagnon dépité mais compréhensif.

larme_20800526a91

ELLE se souviendra toute sa vie quand ELLE l'a aperçu sur le quai de la gare et ELLE rit silencieusement en passant devant LUI : il ne l'a pas reconnu. Quelques instants plus tard, ne la voyant pas, il l'appelle sur son portable alors qu'ELLE est à deuxmedium_peynet pas de LUI, et  leurs yeux se retrouvent enfin, ils comprennent que toute leur vie va être dorénavant bouleversée.

Telle sa prédiction d'enfant, ELLE quitte tout : son gentil compagnon qui souffre en silence, son petit chat, son travail ses parents chéris et surtout sa verte campagne pour la grisaille de la vie urbaine avec pour seul bagage sa voiture et une valise.

Depuis bientôt 4 ans, nous vivons ensemble, Nicolas et moi et notre amour s'intensifie de jour en jour.

Oui, les histoires d'amour existent, les "happy ends" aussi, mon histoire en est la preuve ...

bg_Alliances4

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 18:21 - ET TADAM' - Commentaires [6]

11 janvier 2011

le mardi, c'est permis ... de glandouiller !

Quel beau thème que nous propose aujourd'hui PÖDANE

...quelle est pour nous, la journée de repos idéale...

ça tombe à pic, puisque cet après-midi, je ne bosse pas.

Donc, EXIT le ménage, les factures, le courrier, les courses ... et vive 

 

LE RIENFOUTAGE

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par digililith à 06:37 - ET TADAM' - Commentaires [6]
Tags : ,